Lingerie Gerbe

L'incroyable histoire des collants et des bas à travers le temps

Les bas et les collants font partie intégrante de la garde-robe de chaque femme. Que nous ayons de mauvais souvenirs d’enfance à cause d’eux (collants qui tombent, qui grattent), nous nous sommes toutes en général réconciliées avec eux une fois arrivées à l’âge adulte.

Adeptes ou non de ces accessoires de mode, les bas et collants ont connu comme beaucoup d’incontournables une histoire complexe et étalée sur plusieurs décennies.

Lemon Curve retrace aujourd’hui l’épopée de cet indispensable de la garde-robe féminine, et vous explique comment les collants et bas tels que nous les connaissons actuellement ont traversé le siècle dernier pour sublimer nos jambes chaque hiver.



Je découvre les bas et collants ►

Notre sélection

Collant Voile galbe 22D

Dim Chaussant

Collant Voile galbe 22D

Diam's

7.00€

Collant 15D

Le Bourget

Collant 15D

Teint magique

13.90€

Collant imprimé 10D

Gerbe

Collant imprimé 10D

Plumetis

32.50€

Collant opaque pression forte 65D

Dim Chaussant

Collant opaque pression forte 65D

Circulation Active pression forte

13.50€

Collant

Gerbe

Collant

Futura 40

35.00€

Bas

Aubade

Bas

Jardin des Délices

37.00€

Collant Ariana 20D

Le Bourget

Collant Ariana 20D

Couture

19.90€

Collant

Gerbe

Collant

Etoiles

39.00€

Article non disponible
Bas couture voile opaque coupés roulés

Maison Close

Bas couture voile opaque coupés roulés

Les Coquetteries

22.90€

Article non disponible
COLLANT MINCEUR

Dim Chaussant

COLLANT MINCEUR

DIAM'S ACTION MINCEUR

15.50€

Les bas et collants à travers le XXème siècle

Le nylon, est une matière plastique utilisée comme fibre textile. Cela peut nous sembler un peu étonnant mais à sa création, le nylon est considéré comme une véritable révolution : enfin une fibre résistante, élastique et agréable au toucher ! Cette invention, nous la devons  à Wallace Carothers, qui en 1935 invente la fibre que nous connaissons tous aujourd’hui. Cependant, le bas en nylon n’a lui été commercialisé qu’en 1939 sous le nom de bas en soie synthétique. Dès sa mise en vente, le succès est fulgurant !  64 millions de paires de bas sont vendus la première année aux Etats-Unis. Malgré une existence remontant à plusieurs siècles, les bas connaissent donc une véritable révolution ! Les femmes sont alors séduites par les caractéristiques du bas en nylon, à savoir une qualité irréprochable et une finesse très agréable.

Mais en raison de la Seconde Guerre Mondiale, le bas en nylon connait un déclin important, de par la pénurie de la fibre, utilisée alors pour la fabrication des parachutes et des pneus. Il est vrai qu’à cette époque, le confort et l’esthétisme des femmes n’est plus une priorité et les concessions sont inévitables. Cet accessoire lingerie devient même un outil de propagande : les publicités invitent les femmes à offrir leur bas pour servir leur pays ! Pour contrer cette réquisition, les femmes font preuve de beaucoup d’imagination : de fausses coutures dessinées tout le long de la jambe, ou encore des jambes teintes grâce à des sachets de thé. Tous les moyens sont bons pour tenter de reproduire les détails sensuels du bas.

A la fin de la Guerre, le bas en nylon connait de nouveau de beaux jours et s’exporte vers l’Europe, où les femmes sont totalement conquises par ce produit. Ainsi, ils se multiplient et le choix est de plus en plus varié : la création de bas à motifs ou plus épais lui permettent de devenir un accessoire de mode incontournable !

En plus de sa praticité incontestable, le bas devient un symbole de séduction et devient un accessoire indispensable à chacune des femmes.

En 1959, le collant se popularise quelque peu. En effet, malgré son statut d’ « ancêtre » des bas, celui-ci était jusqu’ici réservé au monde de la danse et du cinéma.



Cet accessoire lingerie devient même un outil de propagande : les publicités invitent les femmes à offrir leur bas pour servir leur pays ! Pour contrer cette réquisition, les femmes font preuve de beaucoup d’imagination : de fausses coutures dessinées tout le long de la jambe, ou encore des jambes teintes grâce à des sachets de thé. Tous les moyens sont bons pour tenter de reproduire les détails sensuels du bas.



En 1962, le bas sans couture voit le jour par le fondateur de ce qui deviendra la société Dim, Bernard Giberstein. Une nouvelle révolution qui apporte d’autant plus de confort aux femmes qui le porte.

Dans les années 60, le nylon est progressivement remplacé par du Lycra, qui permet de commercialiser des bas et collants toujours plus résistants et élastiques. Une nouvelle révolution sur le marché !

La popularisation de la mini-jupe provoque le déclin progressif des bas pour les collants, beaucoup plus adaptés à ce nouvel accessoire de mode. L’année 1965 représente l’apogée de celui-ci, et des marques telles que Dim proposent des produits toujours plus colorés et résistants.

Depuis, le collant ne cesse d’évoluer et les marques proposent des pièces toujours plus colorées, fantaisies, et même scientifiques. En effet, la cosmétotextile s’est peu à peu introduite sur ce marché et les collants « ventre plat » ou « anticellulite » sont devenus des incontournables, et ont également envahis la catégorie des articles de lingerie gainante.  

 

Une fabrication minutieuse pour un produit résistant

Pour vous permettre d’en apprendre davantage sur nos alliés les bas et les collants, il faut tout d’abord vous expliquer également leur processus de création.

Tout d’abord, il faut savoir que chacune des jambes est fabriquée séparément. Les tours du collants sont formés un à un grâce à 400 aiguilles, qui permettent de créer la forme de celui-ci dite en « tube » avec une partie plus large que l’autre. Cette technique permet aux marques de proposer aujourd’hui des collants sans couture, pour un confort optimal. Une fois cette étape terminée, les deux tubes vont être assemblés pour former le collant en tant que tel. Les parties larges du collant vont donc former la culotte de celui-ci. Un élastique est ensuite ajouté sur la couture du haut pour permettre un confort et une élasticité plus importants.

Les bas se fabriquent de la même façon, cependant au lieu d’être assemblés, une couture gaine va être appliquée sur la couture supérieur pour assurer un bon maintien. Selon qu’il s’agisse d’un bas en nylon, d’un bas simple, ou d’un bas auto fixant, une pièce de plastique sera ajoutée, ou alors une simple solidification sera pratiquée.

Lors de la teinture et le formage (chaque produit fabriqué est blanc), on dispose la pièce dans un bain colorant, qui participera également à l’accentuation de l’élasticité et du toucher du collant ou des bas. Enfin, ils seront repassés soit sur une surface plane, soit sur une forme semblable à la jambe, dans le but de fortifier davantage les fibres de la pièce.

 

L’histoire et la fabrication des bas et collants n’a donc plus aucun secret pour vous. N’hésitez donc plus à adopter cet accessoire mode incontournable qui saura sublimer les jambes de chacune !



Lingerie Le Bourget
Lingerie Le Bourget
Lingerie Maison Close
Lingerie Maison Close
Lingerie Gerbe
Lingerie Gerbe