Gossard

L'Histoire du corset

Pièce de lingerie iconique, le corset n'a pas fini de faire parler de lui. Doté d'un passé et d'une histoire riches, il est toujours aussi présent sur le devant de la scène grâce à son côté intemporel et sexy, qui séduit sans discontinuer les amateurs de belle lingerie.

La Lemon Team vous propose de revenir sur l'histoire fascinante du corset et sur les moments forts qui constituent son passé. Et parce que toute Lemon Girl qui se respecte doit posséder un corset dans sa garde-robe, découvrez notre sélection corsets et bustiers préférés ! 

Je découvre ►

Notre sélection

Corset

Gossard

Corset

Retrolution

129.95€

Corset

L Agent by Agent Provocateur

Corset

Penelope

179.90€

Corset

Gossard

Corset

Retrolution

94.95€

Article non disponible
Guêpière et String Magnétique

Bomb Girl

Guêpière et String Magnétique

Love

29.99€

Bustier

Florange Lingerie

Bustier

Ingrid

49.90€ 24.95€

Les origines du corset

Le corset est un sous-vêtement ayant pour but d’affiner la taille et de maintenir la poitrine. C’est une pièce rigide, permettant d’apporter un bon maintien au corps. Porté par les femmes depuis des générations, il est à la fois iconique… et très utile !

En effet, véritable pièce glamour du vestiaire de la lingerie féminine,  le corset est aujourd'hui resté dans les esprits et apprécié des femmes, qui l'utilisent afin de mettre en valeur leur taille marquée et leur poitrine. Cependant, il n'eut pas toujours cette image de pièce pratique à utiliser pour sublimer la silhouette. Pendant de nombreux siècles, il servait plutôt d'instrument de torture ! 

Au XVIIème siècle, la forme du corset s’adoucit quelque peu, et la matière est moins rigide, afin de laisser un peu plus de liberté à la femme qui le porte. Autre évolution : la poitrine est davantage mise en avant, elle est comprimée de façon à ressortir très nettement et à créer un important décolleté plongeant.

Au commencement... 

Son histoire remontant à la période de la Renaissance, vous serez surprises de savoir que le principal avantage que l’on connaissait du corset - ou corps à baleine - à cette époque était d’affiner la taille, dont la connotation érotique était bien plus importante que celle de la poitrine. Ainsi, les femmes portaient le corset pour affiner et mettre en valeur leur taille qu’elles aimaient très fines. La poitrine n’avait pas cet attrait séduction qu’elle suscite aujourd’hui, et elle était plutôt aplatie par le type de corset que les femmes portaient à cette époque.

Au XVIème siècle, le corset est très populaire à la cour d’Espagne. Il se répand ensuite dans d'autres cours d'Europe, étant un symbole de noblesse. Il est supposé signifier la « droiture » et la fermeté, valeurs primordiales si l’on voulait afficher sa noblesse et son rang.

Le corset du XIIIème siècle est de loin le plus contraignant. On revient alors au corset des débuts, extrêmement rigide et serré, qui ne laisse aucune place à la liberté des mouvements. On l’appelait alors le Grand Corps. Ce corset était lassé de manière si étroite que les femmes de la Cour étaient nombreuses à s’évanouir en le portant ! Le dos était comprimé de manière à créer une silhouette très droite et austère. Ce corset était un véritable fléau pour la santé, car il “cassait” la structure du corps et le déformait.

Toujours admiré et en phase avec son temps, NON, le corset n'est pas mort. Passé d'une pièce de lingerie indispensable à LA pièce sexy de prédilection pour une soirée coquine ou tout simplement pour mettre votre silhouette en valeur, le corset se révèle utile, en toutes circonstances.

Avec Marie-Antoinette, que l’on connait à travers ses excentricités et son désir de liberté, le corset se veut à nouveau plus décontracté. Il se porte toujours de manière ajustée, mais le port du corset était alors moins contraignant.

Peu après, l’on commença à s’intéresser au danger potentiel que le corset représentait pour le corps. Les médecins de l’époque se rendirent compte qu’il écrasait les organes et les comprimait dangereusement. Le corset fut donc peu à peu desserré, mais toujours en vogue cependant !

Sous le second Empire, le textile constituait la plus grande industrie française. Les demandes pour le corset étaient très importantes : il se vendait environ 1 million de corsets à Paris chaque année. Toutes les femmes pouvaient alors porter le corset, il se démocratisa fortement afin de montrer la finesse de la taille, qui devint à nouveau un élément capital de la féminité.

Puis avec l’arrivée de la guerre, tout change pour les femmes, qui commencèrent à prendre la place de leur mari et à travailler afin de les remplacer. Plus question d’être comprimées, les femmes demandèrent plus de liberté afin de pouvoir se mouvoir sans contrainte. Le corset fut donc peu à peu remplacé par le soutien-gorge, qui offrait bien plus d’avantages pour ces femmes actives en quête d’aisance.

Et aujourd’hui ?

Après la difficile période des Guerres, les femmes désireuses d'avoir une place à part entière dans la société abandonnèrent complètement le corset. Aujourd'hui, le corset reste une pièce dont on peut admirer le côté historique dans un musée, ou le côté sexy et glamour lors d'un spectacle burlesque. 

Cependant, de nombreuses marques de lingerie proposent toujours des modèles de corsets dans un esprit sensuel resté intact : soigneusement travaillés, brodés ou parsemés de petits détails, ils gardent leur fameuse empreinte historique mais laissent bien plus de liberté à la femme qui le porte, afin de la mettre en valeur. Les femmes ont donc recours au corset maintenant encore, car il reste une valeur sûre de lingerie féminine.

Le corset est donc toujours, dans l’imaginaire collectif, une pièce au fort potentiel séduction. Il ravira sans aucun doute votre partenaire et saura sublimer votre corps, pour que vous vous sentiez particulièrement belle et séduisante le temps d’une soirée.

Lemon Curve vous a fait une petite sélection de ses corsets coups de coeur. Craquez sans retenue ! 

Barbara
Barbara
Gossard
Gossard
Florange
Florange