Lingerie Gossard

L'histoire du soutien-gorge

Le soutien-gorge est devenu une pièce maitresse de la garde-robe lingerie des femmes, pourtant, il n’a pas toujours été aussi porté.  Depuis sa création, il n’a jamais cessé d’évoluer au cours des siècles, bien avant d’être une véritable arme de séduction, il n’était autre qu’un simple sous-vêtement.

Notre sélection

 

Tout commence en -400 avant JC en Grèce antique

Les femmes de l’époque ne portent pas encore de véritables soutiens-gorge mais plutôt des brassières ou « mastodeton », faites de larges bandes de tissu enroulées autour du buste. La mode était aux petits seins, les hommes aimaient les looks androgynes, c’est pourquoi les jeunes filles n’hésitaient pas à stopper la croissance de leur poitrine en les comprimant dans des lanières de cuir très serrées.

 

Quelques siècles plus tard...

La mode se libère, laissant place à la gourgandine, soit un corset lacé dans le dos recouvrant un corsage. Il est le premier dessous à mettent les femmes en valeur. Leurs seins sont rehaussés au maximum, laissant pratiquement déborder les tétons.

 

Au 16ème siècle

Arrive ensuite le corset, symbole de sensualité féminine. Censé sculpter au maximum la taille de la femme pour faire ressortir les hanches et la poitrine, il va emprisonner le corps féminin pendant de très longues années.

 

Le début du siècle

Il faudra attendre 1904 pour que le nom du soutien-gorge apparaisse dans le langage courant. En 1913, Mary Phelps Jacob propose le premier soutien-gorge moderne confectionné à partir de mouchoirs et de ruban,  séparant les deux seins.

Le concept est vendu à la Warner Brothers Corset Company en 1914, marquant alors un véritable tournant dans la vie de la femme.

Le soutien-gorge ne connait pas encore une progression majeure à cette époque mais la morosité de la guerre donne envie aux femmes d’assumer leurs corps et leurs courbes. La silhouette devient alors plus généreuse et voluptueuse avec comme égérie Marilyn Monroe, donnant naissance au style pin-up.  Des soutiens-gorge aux bonnets pointus et galbants apparaissent afin de mettre en avant une poitrine pigeonnante.

 

Il faudra attendre les années 20 pour que le nom du soutien-gorge apparaisse dans le langage courant (1904). En 1913, Mary Phelps Jacob propose le premier soutien-gorge moderne confectionné à partir de mouchoirs et de ruban,  séparant les deux seins.

 

 

Les années 60

Elles vont marquer le début des modèles plus « sages » pour s’adapter au mouvement « lolita » avec robes courtes et petits tops. Malgré tout, les 60’s se caractérisent par l’explosion des couleurs, donnant naissance à une nouvelle matière : L’élasthane.

 

Les années 70

C’est la révolution féministe. Le soutien-gorge est alors vu comme un objet qui écrase le statut de la femme libre. Malgré tout, le marché subsite, les femmes adoptent les modèles discrets et fins. Les marques se mettent un point d’honneur à travailler les coupes, les créations et les couleurs afin de proposer des produits tendances.

 

Les années 80

Chantal Thomass marque cette décénnie en propulsant le soutien-gorge à son apogée. Elle réussit à imposer sa vision sensuelle et sexy de la femme en outrepassant tous les codes. C’est alors l’apparition des porte-jaretelles, des guêpières, des push-up, des bandeaux, des matières nobles et fantaisistes. Toutes les tailles et toutes les morphologies sont acceptées  grâce à une offre de bonnets plus élargies.

 

Les années 90

L’explosion du marché des sous-vêtements permet d’offrir aux femmes la lingerie de leurs rêves. Toujours plus tendance, le soutien-gorge se démocratise et devient plus accessible grâce aux marques telles que H&M, Etam ou Playtex.

 

Aujourd’hui

Le soutien-gorge dépasse la fonction utilitaire, il est devenu un véritable accessoire de mode et de séduction. Disponible dans toutes les formes, toutes les couleurs et toutes les matières, il répond désormais aux besoins et aux envies de toutes les femmes.

Lingerie Rosy
Lingerie Rosy
Lingerie Bluebella
Lingerie Bluebella
Lingerie Aubade
Lingerie Aubade