Le soutien-gorge post-opératoire : nos conseils !

Comme de nombreuses femmes et de nombreuses stars vous rêviez depuis longtemps d’une opération mammaire, réduction, augmentation ou par obligation (masectomie). Une fois cette opération réalisée il est des plus conseillé d’utiliser de bons soutiens-gorges.

Qu’est-ce qu’un soutien-gorge post-opératoire ?

Il s’agit d’un soutien-gorge qui se porte les mois suivants une opération mammaire. Qu’ils s’agissent d’implants, de mastectomie (nécessaire lors d’un dépistage du cancer du sein), d’une augmentation, d’une réduction de votre poitrine, ou de toutes opérations concernant votre poitrine, il est primordial de la cocooner pour une meilleure récupération post-reconstruction et un confort optimal.

En effet après une opération mammaire, des douleurs surviennent et il faut les minimiser, ajouter à cela une grande fatigue, il faudra alors vous ménager un maximum. Votre chirurgien vous conseillera peut-être des exercices de massages réguliers afin de les soulager et surtout de porter des vêtements, ainsi qu’un soutien-gorge adéquat : un soutien-gorge post-opératoire.

cameron-diaz

Pourquoi porter un soutien-gorge post-opératoire ?

Un tel soutien-gorge dispose d’une triple action : compression, confort et soutien après une opération mammaire.

Ces soutiens-gorges sont de réels dispositifs médicaux, il ne faut vraiment pas négliger les dessous que vous porterez suite à votre opération. Il n’est pas rare, et c’est souvent recommandé que ces soutiens-gorges soient réalisés sur mesures. Les coutures sont externes afin de ne pas irriter et abîmer la peau aidant ainsi les cicatrices à se refermer. Un soutien-gorge post opératoire est réalisé avec un souci permanent de bien-être, de reconstitution, d’efficacité mais également d’esthétisme. Les matières sont rigoureusement sélectionnées et diffèrentes des soutiens-gorges classiques. Le respect de la morphologie du sein pour ces soutiens-gorges est primordial afin d’éviter l’écrasement du sein.

Après une opération du sein, celui-ci appréciera les dessous en micro-modal et coton ultra fins favorisant la cicatrisation. En effet ces matières ont un rôle de protection de votre peau qui a été sollicité durant l’opération et qui est devenue à la fois fragile et sensible.

Les chirurgiens et les docteurs peuvent également conseiller le port de soutien-gorge de sport comme soutien-gorge post-opératoire qui assure un réel maintien de votre poitrine.

soutien-gorge post opératoire lemon boudoir

 

Comment choisir son soutien-gorge post-opératoire ?

Il convient de distinguer deux phases :

-la phase post-opératoire, qui englobe les semaines après l’opération

-la phase après opération, c’est-à-dire la durée de vie durant laquelle vous allez vivre avec l’augmentation/réduction de votre poitrine ou avec votre prothèse/complément mammaire

Le soutien-gorge post-opératoire à porter avec une prothèse ou un complément mammaire

 Ce soutien-gorge bénéficie d’une poche dans laquelle on glisse la prothèse permettant un maintien optimal sans soucis de frottements irritants et désagréables. Les marques phares proposant ce type de soutiens-gorges sont Amonea et Anita Care. Des dessous très techniques sans être grossiers qui sont même très séducteurs.

Le soutien-gorge post-opératoire ou de convalescence

La praticité et le confort sont les deux mots d’ordre de ce soutien-gorge post opératoire. Il doit être pratique et facile à mettre grâce à des fermetures accessibles ne nécessitant pas dix milles acrobaties et tour de bras pour s’attacher. Souvent ces soutiens-gorges disposent d’une fermeture éclaire à l’avant pour ne pas blesser et/ou gêner. Ainsi, les systèmes de fermetures sont pratiques, crochets, zip et accompagnées de bretelles réglables.

Comme expliqué un peu plus en amont, ces soutiens-gorges post-opération ne disposent pas de coutures au niveau des cicatrices et sont conçus dans des matières spécifiques permettant l’aération indispensable de la poitrine.

Le soutien-gorge post-opératoire après une augmentation ou une réduction de la poitrine

La période de convalescence étant terminée, la lingerie classique peut de nouveau être portée. Attention à bien adapter votre soutien-gorge post-opératoire selon le changement de taille de votre poitrine. En cas d’augmentation, il est bien de favoriser des brassières avec un fort maintien limitant les maux de dos.

Avec quoi porter un soutien-gorge post-opératoire ?

Absolument tout, ils sont conçus de telle sorte à ce que vous puissiez les mettre en toutes circonstances et heureusement. En robe, t-shirt loose ou pull en V, votre soutien-gorge post opératoire se fondra parfaitement sous vos vêtements. Confortables et possédant une réelle capacité de maintien, le soutien-gorge post-opératoire ne vous fera que du bien.

Quand peut-on reporter un soutien-gorge classique ?

Il faut se l’avouer le soutien-gorge post-opératoire est rarement des plus raffinée mais il faut se dire que ce n’est que temporaire et surtout pour votre bien-être. Rien ne passe après le confort, non non rien ! Il est aussi difficile de trouver des ensembles post opératoires (culotte, soutien-gorge post-opératoire) mais cela ne doit en aucun cas être une raison pour faillir au port de ce dispositif médical.

Seul l’avis de votre médecin comptera, cela peut varier d’une femme à une autre selon l’opération que vous avez réalisée. La période d’attente s’élève généralement à trois mois, durant cette période la pression des armatures pourrait provoquer des vagues permanentes. Privilégier les soutiens-gorges post-opératoire sans armatures.

soutien-gorge-aubade

 

Les attitudes post-opératoires à adopter

  • Une douche est recommandée dès le lendemain de l’opération.
  • La reprise des activités  professionnelles s’effectue entre 3 et 10 jours.
  • L’arrêt de sport du haut du corps est recommandée pendant un à deux mois. Il faut éviter de porter des charges lourdes durant cette même durée. Les six premières semaines ne portez aucune charge de plus de 5 kilos, le poids permis peut varier en fonction de l’intervention que vous avez  subie.
  • La meilleure rééducation quelque soit votre intervention reste la marche à pieds à condition d’y aller progressivement. Alternez les phases de marches et de repos. Surtout au début.
  • N’exposez pas vos cicatrices au soleil pendant les premiers mois qui suivent l’intervention.
  • Prévenez les soignants pour si possible éviter les injections, perfusion, prises de sang, vaccin. Évitez de même les compressions, prises de tension artérielle, du côté opéré.
  • Les grands gestes de bras sont à éviter (ne pas les lever plus haut que les épaules) et l’allaitement devient dans la majorité des cas impossible.
  • Si vous voulez de belles cicatrices, il est important d’arrêter de fumer (généralement un mois avant l’opération et pendant la période de reconstruction pour un mois également).
  • La surveillance régulière de votre poitrine par un gynécologue et un chirurgien une fois par an. Le changement des prothèses mammaires est à réaliser tous les dix ans.

 

Crédits Photos : LC, DR

 

Partager !

    4 Commentaires

    Laisser un commentaire