Vous n'avez pas finalisé votre commande !
Profitez de 10€ de réduction pour votre prochaine commande

Un code promo dédié vous a été envoyé par email

Valable jusqu'au 17/01/2016 à partir de 275 € non cumulable avec une autre réduction.

Votre adresse email n'est pas valide.

Profitez de 10€ de réduction pour votre prochaine commande

Un code promo dédié vous a été envoyé par email

Valable jusqu'au 17/01/2016 à partir de 275 € non cumulable avec une autre réduction.

Votre adresse email n'est pas valide.

Lingerie Vero Moda

L'histoire du vêtement d'intérieur

A travers les époques les vêtements de nuit ont subi de multiples transformations. Ils s'affichaient tantôt à l'intérieur ou  à l'extérieur. Ils se portaient par des femmes ou bien des hommes. Très appréciés car toujours réinterprétés, ils font toujours partis intégrantes de nos pièces adorées.

Découvrez la lingerie de nuit ►

 

L’histoire du vêtement de nuit

On voit l’apparition des premières pièces de nuit dans l’Antiquité qui sont les robes de chambre utilisées pour dormir.

Au Moyen-Age, on avait plus coutume de les appeler "chemise de lit". Elles étaient moins fréquentes car à l’époque, on préférait dormir nu pour ne pas confondre les sexes. Il s’avère que si on l’a portée, cela signifiait qu’on ne voulait pas accomplir le devoir conjugal.

 

Il était aussi possible à la Renaissance de recevoir en chemise de nuit mais en version plutôt longue. Ces pièces étaient très majoritairement réservées à une certaine élite. C’était une réelle preuve de statut social. Comme, on se montrait, on remarqua un plus grand raffinement des pièces avec un élargissement et une diversification de celles-ci comme les peignoirs, les camisoles, les déshabillés…

Cette époque a reçu une vogue dans les années 70 ou l’on prenait soin de sa tenue d’intérieur avec de distinguées robes de chambre, peignoirs ou autres.

 

On pouvait surnommer la robe de chambre aussi par le terme « déshabillé » pour les hommes sachant qu’aujourd’hui ce terme est spécialement dédié à la gente féminine.  

 

 

La robe de chambre

L’attrait pour cette pièce est fortement plébiscité au début du XIX ème siècle. Cette tendance s’adresse aux hommes qui la souhaitent très décorées. Pour cela, du brocart, du velours et des broderies chargent le tout ainsi que de la passementerie. Comme les vêtements de jour sont très sobres voire sombres (surtout de couleur noire) on n’hésite pas à jouer le contraste la nuit. On pouvait la surnommer aussi « déshabillé » pour les hommes sachant qu’aujourd’hui ce terme est spécialement dédié à la gente féminine.  

 

La nuisette

La connotation plutôt séduction reste très liée à cette pièce de lingerie. Plutôt légère, en nylon, transparente voire même infroissable, elle créera sa petite révolution. Nancy Mecher est le nom de l’américaine qui conçut ce vêtement de nuit. A cette période c’est-à-dire dans les années 50, elles affichaient sur toutes les pin-ups du moment et cela engendra d’autant de plus de promotion.

 

Le pyjama

Le terme est d’origine hindou et se traduisait par "pantalon". Autour des années 20, cette pièce servait à se balader sur la plage car elle n’était pas encore connue pour être un vêtement d’intérieur. 40 ans après, elle se généralisa aux deux sexes mais les hommes ont longtemps porté des chemises de nuit. Les tendances se jouent du pyjama car il est souvent réinterprété, façonné autrement voir utilisé pour l’extérieur aussi.

Lingerie Rosy
Lingerie Rosy
Kimono Bluebella
Kimono Bluebella
Nuisette Fleur Of England
Nuisette Fleur Of England